top of page

TV Caster in See-Through Sonic Blue

Dernière mise à jour : 13 avr.

Corps: Swamp Ash américain en deux pièces fabriqué à la main à l'atelier

Manche: Érable américain fabriqué à la main à l'atelier selon un modèle original "Serie L", touche "curved" ("veneer") en palissandre indien premier choix rapportée ,frettes Sintoms 18% nickel profil Vintage, clay dots originaux fabriqués à l'atelier, truss-rod double action boulon en croix, réglable par le talon selon spécifications Pré CBS. Micros: Boutique Signatory "Big Block" fabriqués et bobinés main à l'atelier, (Voir suite de l'article pour les Specs) finition Hot Roaster Chevalet: Gotoh court, équipé de pontets compensés In Tune BS en laiton by Gotoh Mécaniques: Kluson US Bain d'huile Electronique: Volume Bourns, Tona CTS, Selecteur CRL, Jack Pure Tone, Condo Mallory Mustard Accastillage: Nickel premier choix Gotoh (control plate, neck plate, flat top knobs, jack cup, strap buttons) pick guard un pli parchment.


Pièce unique:

Comme toutes les guitares que je fabrique, cet exemplaire est une pièce qui ne ressemble à aucune autre issue de mon atelier. J'évite dans la mesure du possible de reproduire deux guitares à l'identique, et ma production au compte goutte me le permet. Simplement, en fonction des pièces de bois, des couleurs ou des micros dont je dispose, l'inspiration m'oriente vers telle ou telle finition. Faire deux fois la même guitare me semblerait être du temps perdu, je sais que pour certains, se poser de telles contraintes relève de la bêtise pure, rapport au manque à gagner, mais j'ai choisi d'être luthier, pas industriel ou producteur, et comme je suis du genre à respecter mes convictions et idéaux (autre forme de bêtise pour certains) je ne déroge pas aux règles que je me suis fixées. Ainsi chaque nouvelle guitare s'apparente à un exercice de style qui n'a pas pour objectif d'en mettre systématiquement "plein la vue". Déjà ma priorité: il s'agit d'offrir au musicien un outil de travail qui reproduira ses techniques de jeu les plus fines, qui mettra également en valeur chaque ampli dans ce qu'il a de plus caractéristique, et cet instrument sera fiable, ergonomique, confortable, praticable, musical et capable de reproduire ses intentions de jeu dans ses moindres subtilités. J'en ai fini avec les guitares "extra-terrestres" et ma préférence va définitivement (jusqu'à un éventuel revers de style) vers l'expression la plus classique et la plus simple des instruments utiles, des instruments dont c'est le boulot de mettre prioritairement les talents du musicien en avant plutôt que celui du luthier. Je ne dis pas que je ne suis pas fier de présenter mes guitares, et c'est pour cela que je soigne les finitions au plus haut point et que je fais tout pour qu'elles durent des dizaines d'années, en utilisant les meilleurs bois les plus secs, mais tout ceci reste dans la discrétion, dans la "petite touche" ou si possible le "détail qui tue" et que seuls les connaisseurs sauront apprécier. Au final, rien d'ostentatoire, rien de démonstratif, et on s'éloigne ainsi de la faute de goût dans laquelle on a si vite fait de tomber.

Micros:

Certains clients me demandent lorsqu'ils voient mes micros si ce sont des "TV Jones" ... 😩 Alors deux choses: Non ce ne sont pas des TV Jones puisqu'ils sont assemblés et bobinés à la main à l'atelier, ce sont donc des "Patrice Blanc" mais surtout, surtout, ce sont des répliques non pas de "TV Jones" mais de "Filtetron®" , créés par Ray Butts un ingénieur américain à qui Gretsch commanda les premiers exemplaires qu'il créa en 1954, qui équipèrent dès lors les modèles de la marque et qui furent donc les premiers doubles bobinages inventés. C'est un an après, en 1955, que Seth Lover, ingénieur chez Gibson, déposa un brevet pour les humbuckers montés alors, entre-autre, sur les modèles Les Paul et nommés PAF (=Patent Applied For , soit "brevet déposé"). Quant à TV Jones®, il a été le premier (il faut lui reconnaitre cette qualité) dans les années 90 à proposer (enfin!) des répliques des fameux Filtertron® qui n'existaient alors pas à la vente. De mon côté, j'ai attendu de proposer mes micros bobinés à l'atelier pour m'attaquer à ce "Filtertron"® que je mets au sommet des micros doubles bobinages. (C'est une affaire de goût et de culture, j'en conviens, mais il me semble que je suis loin d'être le seul à apprécier ces micros, et -ce- dans un registre stylistique on ne peut plus large). Je vous invite à lire cet article enthousiaste que j'avais écrit il y a quelques années lors de mes premiers essais: https://www.patrice-blanc.com/post/un-nouveau-micro-de-rêve-signatory-classic

Depuis, j'ai continué mes recherches et essais: Si le Filtertron® me donne entière satisfaction en termes de piqué, de twang, de mordant, de chantant, de crunch et de précision, il pêche un peu en terme d'épaisseur, de distorsion, de remplissage, bref, vous l'aurez compris, il méritait à mon avis une version un peu plus musclée pour pouvoir rivaliser avec les humbuckers de type PAF. C'est ainsi que j'ai créé mon "Signatory BIG BLOCK" qui sous ses aspects classiques, cache un aimant deux fois plus épais qui lui apporte la consistance qu'il me manquait dans le bas , sans pour autant lui faire perdre les qualités indéniables qu'il possède dans les hauts-médiums et aigües. cette combinaison à l'avantage de ne pas faire tomber ce micro dans les travers du PAF qui se trouve assez facilement dépassé par son aspect "muddy" , pâteux, gras et peu défini.


Nouveau Tarif:

2850 Euros livrée en version manche kit Japan Nagano Factory (Gig bag Gator premium en option + 148,00 Euros)


3800 Euros dans sa version présentée dans cet article avec manche boutique Erable US (Acer Saccharum ) taillé d'après un modèle original "Serie L" avec Gig bag Gator premium offert.





Comments


bottom of page